...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Ton sang ? Non c'est le mien maintenant ! [PV Yan Mend]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Attention, seringue volante


11 messages.
Inscrit le 16/08/2014.


Carnet de route
Age: 28
Orientation Sexuelle: Bisexuel(le)
Situation: Célibataire

MessageSujet: Ton sang ? Non c'est le mien maintenant ! [PV Yan Mend] Mer 24 Sep - 8:34

Une rentré n’est jamais simple. Il faut faire passer des tests médicaux aux nouveaux, vérifier les maladies qu’aurait pu attraper ceux qui étaient partie à l’étranger et justement, c’était le boulot que Mary exécutait. Entre deux piqure lui faisant office de récréation elle alla cherche sa prochaine « victime » ou « patiente » dans sa classe. Elle aurait pu faire appel à un surveillant mais, rester assise toute la journée ne l’enchantait pas tant que ça. Cherchant la classe de sa prochaine cible sur l’emploi du temps de celle-ci, elle en profitait pour vérifier ses seringues et tous ses équipements « médicaux ». Une fois prête elle s’engagea dans les couloirs à la recherche de la fameuse classe. Elle n’était pas vraiment habitué à ce bâtiment-là alors elle se perdit durant une bonne dizaine de minute avant de tomber par miracle sur la bonne classe. Elle toqua poliment à la porte avant de rentrer. A son premier pas dans la salle, les élèves se levèrent tous en même temps par respect.

- Je cherche Yan Mend-Ooyo, est-elle présente ?

Après une rapide recherche dans la classe elle vit finalement la fille à vérifier. Elle lui fit un gentil sourire amical avant de reprendre.

- Tu me suis ? Prend tes affaires, ça durera sûrement jusqu’à la fin de l’heure.

Après ses mots elle attendit quelques secondes avant de tourner les talons et de commencer a marcher en direction de son bureau. Elle avait mémorisé le trajet alors elle ne se perdrait pas mais, la jeune fille pouvait la trouver étrange de tourner ainsi dans tout le bâtiment avant de finalement rejoindre l’infirmerie. M’enfin bon, une fois dans le couloir elle se retourna vers l’élève et lui fit un sourire ayant pour but de mettre en confiance mais qui n’y arriverait sûrement pas.

- Tout va bien se passer je t’assure !

Un petit mensonge ne pouvait pas faire de mal lorsque celui-ci avait pour but de mettre en confiance. Même si là, ce n’était pas un petit mensonge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



15 messages.
Inscrit le 18/09/2014.


MessageSujet: Re: Ton sang ? Non c'est le mien maintenant ! [PV Yan Mend] Mer 24 Sep - 20:45

« – Et ? »

Yan glissa les yeux vers Bill Peterson toujours affalée contre le mur du bâtiments d'Art appliqué. Le jeune homme plissa le nez comme si elle lui avait fourni le contre argument parfait à l'ensemble de ses thèses sur le paganisme des temples chrétien au court du dix-neuvième siècle. Fille d'un conservateur du patrimoine, Yan avait toujours grandit entourée d'at et d'histoire. C'était pour cette raison qu'elle avait fort bien accueillis les cours d’histoire de l'Art dispensés dans leur filière à titre complémentaire. Elle écrasa sa cigarette sous sa chaussure avant de jeter le mégot dans la poubelle et passa une main dans ses cheveux pour les démêler un peu. Pul trop large dégageait vaguement la blancheur de sa chemise rentrée dans son jean noir. Bill n'ajouta rien. Et Yan pensa que c'était une bonne chose en fin de compte. Jugeant qu'elle avait assez traîné, elle tourna les talons pour retournée en cours.

Elle avait vagement repris son esquisse quand elle s'était souvenue qu'elle allait sans doutes devoir passer par l'infirmerie, incessamment sous peu. Elle avait passé les deux derniers mois chez ses parents entre la Mongolie et Pékin, entre sérénité et agitation. Elle avait la sensation de s'être totalement ressourcée. La jeune femme ne pouvait pas savoir quand elle serait de nouveau rattrapée par son mal du pays mais pour l'heure elle se sentait en paix avec elle même.

Elle était née et avait grandit à l'Est. Là ou le soleil se lève. Et elle se demanda s'il existait une meilleure métaphore au monde. Son crayon traçais négligemment les premières lignes de son paysage. La steppe qui l'avait vue naître. Une large et grande pleine qui sentait l'herbe et la liberté. Et la plupart des gens ne comprendrait jamais toute la beauté et toute la symbolique qui se dissimulait sous le plaisir de vivre dans la Ger traditionnelle.

Ses parents possédaient une maison à Oulan-Bator mais ça ne les avait jamais empêché de planter la Ger au début du printemps. Petite, Yan était partie quelques moins avec les Tsataan, la tribu dont elle était originaire et elle en gardait le souvenir d'un moment magique et particulièrement important dans son accomplissement personnel. Être reconnue comme membre du clan, trouver ses racines, savoir d'où elle venait …

Elle avait adoré la Mandchourie aussi.
Après tout les parents de sa mère y avaient vécu très longtemps avait de quitter la région pour s'installer en Chine, chez leur fils Chen-Long, frère-aîné de sa mère.

Mais les States étaient vraiment une plaie au sujet des vaccins, des maladies et des ressortissant étrangers. Bien qu'elle eût fait un contrôle complet quand elle avait quitté la Chine l'établissement la forçait à refaire les test. Comme si elle était issue d'un pays du tiers monde où la tuberculose et choléra pullulaient comme des criquets. Ça avait tendance à l'agacer profondément.

C' était pour cette raison qu'elle avait rechigné à suivre l'infirmière quand cette dernière était venue la cherché. D'abord c'était un cours important et en plus pour perdre son temps à faire des test qu'elle avait déjà effectué. Elle s'était levée pourtant et l'avait suivie dans les couloirs jusqu'à l'infirmerie.

«  – J'en suis pas à ma première prise de sang. »

Elle avait répondu , du tac au tac quand l'infirmière avait essayer de la rassurer de façon mielleuse. De toutes façon il n'était question que de quelques question de routine et d'une analyse sanguine pour s'assurer que tout était en ordre. Entrant dans le local elle tira un dossier de quelques feuilles et le tendis à l'infirmière.

« – C'est le dernier rapport médical que j'ai fait il y à deux semaines en quittant la Chine. Normalement j'aurais du le faire à Oulan-Bator mais les circonstances ont fait que ...Normalement les dernières pages sont écrite en anglais. J'avais dis au médecin que j'allais aux États-Unis. »

Une façon d'insister sur le fait que tout était en règle et qu'elle ne souffrait de rien. L'administration scolaire pouvait la lâcher avec ça. La chine était un pays très performant – même plus que les states – du point de vue de la médecine. Et puis même elle était fille de médecin...

« – La Peste à disparu de Mongolie au quatorzième siècle , vous savez ? »

Elle ironisa gentiment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ton sang ? Non c'est le mien maintenant ! [PV Yan Mend]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un monde qui n'est pas le mien
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» création de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyougaku High School :: Le Bâtiment :: L'Infirmerie :: Le bureau-